Christophe Herrmann

L’année 2018 aurait pu être une année de transition, ce fut bien plus que cela ! Ainsi, le lancement des travaux d’Aussois avait comme préalable la mise en place des conditions du succès : comme la continuité de l’activité, l’obtention des emprunts, la définition précise du projet, sélectionner un maître d’œuvre, trouver les entreprises pour tous les lots… Ces nombreux prérequis nous avaient conduits, en début de mandat, à être prudents concernant la date de début des travaux. En 2018, ces conditions se trouvaient réunies et la rénovation pouvait débuter. Nous avons su créer les bases du renouveau du Centre Paul-Langevin et valider son fonctionnement modernisé pour de nombreuses années. La dernière phase de rénovation a commencé le 15 avril et se terminera le 15 août 2019. Ces travaux se réalisent en maintenant les emplois du Centre.

Nous avons développé simultanément de nombreux autres projets de rénovation du patrimoine dans tous nos Centres de Vacances et nos Centres de Loisirs Éducatifs pour accueillir dans les meilleures conditions les agents et leurs enfants. Nous avons fait cela, en veillant systématiquement à ce que ces projets respectent les grands équilibres et soient cohérents avec l’activité globale du CAES. Nous avons également agi pour générer les conditions permettant la création d’actions comme les Interclas et le Gala…

Depuis quatre ans, nos résultats financiers sont volontairement légèrement excédentaires, cela permet d’assurer la pérennité de la structure. En 2018 cette gestion rigoureuse et prévoyante nous permet d’envisager la dernière phase des travaux d’Aussois dans des conditions très favorables. Ces travaux se sont réalisés sans impacter le développement des autres activités, qui sont toutes en progression à l’exception des colonies de vacances. Par ailleurs, nous avons souhaité soutenir l’activité des CLAS et des Régions en remplaçant, chaque fois que cela était possible, les professionnels absents afin de proposer la même qualité de service pour les agents.

Les décisions concernant les orientations en Ressources Humaines se sont également précisées et ont été développées avec les services concernés. Nous affirmons ensemble notre volonté de placer l’humain au centre du projet avec l’organisation d’un séminaire et des formations collectives, pour que tous, nous portions le CAES dans le même sens.
Cela passe aussi par des actions quotidiennes, comme la mise en adéquation des besoins humains et des recrutements, pour assurer la continuité du service et parfois, de manière temporaire, pour absorber un surplus d’activité.
Cette réflexion devra être poussée plus loin et nous avons débuté des études sur l’évolution des ressources humaines du CAES au cours des dernières années.
Cette vision nous permettra ensuite de nous projeter, en concertation avec les instances et les personnes, dans une organisation plus sécurisée et fonctionnelle de notre association.

Des professionnels et des élus travaillent ensemble pour faire vivre nos prestations. Des réunions thématiques avec les professionnels du National, des Régions et des Sections Locales sont régulièrement organisées. En plus de la thématique retenue collectivement y sont évoqués les projets en cours du CAES. La visioconférence permet à chacun de participer afin d’échanger ses expériences et de briser le sentiment d’isolement de nos collaborateurs.
Nous avons mis en place de nouveaux moyens dans une communication toujours plus active pour informer nos membres et mettre en avant les actions et la vie de leur association. Avec notamment une première participation à la Journée nationale des Nouveaux Entrants du CNRS, des créations de visuels web et mèl, des affiches pour les CLAS, des vidéos tournées en régions et dans nos Centres, la création d’un dépliant qui présente nos activités…
Nos prestations sont étudiées pour répondre aux attentes des agents du CNRS.

Statutaires, Bureau National, Commissions, Conseil d’Administration, nous avançons tous ensemble, portés par le travail des professionnels, pour proposer un CAES au service des agents, accessible et ouvert à tous.

Le renouvellement de la convention pour un an, imposée par la direction du CNRS, jette un voile sur ce travail collectif. Nous restons cependant confiants en la clairvoyance et la bienveillance de notre direction envers le CAES et sa mission de contribution au bien-être de ses agents. Le renouvellement de cette convention quadriennale doit intervenir avant la fin de l’année 2019.

Nous remercions les élus, qui défendent avec conviction et détermination les orientations du CAES. Ils développent partout des actions pour contribuer au bien-être de leurs collègues. Ce, malgré les difficultés grandissantes à mener une activité sociale en parallèle de leur activité professionnelle.

Nous remercions les personnels du CAES pour la force et le courage dont ils ont su faire preuve dans cette période de transition et d’action. Nous savons pouvoir compter sur vous toutes et tous pour développer conjointement un rapport de confiance et faire avancer le CAES.

Ces engagements particulièrement forts, portés par des élus responsables et respectueux des enjeux et des personnes, entourés par des professionnels extrêmement compétents, nous permettent aujourd’hui d’envisager sereinement l’avenir de notre association.

En 2019, nous sommes toujours plus déterminés dans notre projet, un CAES au service des agents CNRS et CAES. Nous travaillons tous ensemble afin de proposer une offre qui évolue en adéquation avec les attentes de nos membres !

Christophe Herrmann
Président du CAES du CNRS

Magali Sansonetti

Rapport d’activité 2018

L’année 2018, dernière année pleine du mandat, a vu aboutir des projets importants et novateurs.

Le Bureau National a travaillé dans une ambiance sereine et constructive. À 15 réunions du BN se sont ajoutées des réunions spécifiques pour le suivi et l’avancement des travaux d’Aussois en visio, à Vincennes et à Aussois. Le BN initialement prévu à la Maison des Vosges, a finalement eu lieu dans les locaux de la Région Paris, permettant aux membres du bureau de découvrir les locaux rénovés de la région et la “Galerie”. Nous souhaitons diversifier les destinations de BN délocalisés et notamment rencontrer les CLAS et les Régions.

4 CA ont rythmé l’année 2018, avec un point d’orgue en juin, quand le Bureau a choisi de réunir sur le site de la VVP à Oléron, les participants de l’AG 2018, les professionnels du CAES participant aux “Journées des Professionnels”, ainsi que les acteurs, spectateurs et organisateurs du Festival de Théâtre d’Oléron, pour qu’ensemble, tous puissent célébrer dans une ambiance festive, l’anniversaire des 50 ans de la Vieille Perrotine.

La multiplication des réunions et l’activité bouillonnante des commissions et Groupes de Travail, ayant à cœur d’arriver à boucler leurs projets sur le mandat, les réunions inter-commissions, les formations internes et réunions thématiques, l’utilisation fréquente de la visio, les nombreux entretiens de personnels et de recrutement, ont nécessité la transformation de l’ancien bureau des élus à Vincennes, en une “nouvelle salle” de réunion supplémentaire, et le réaménagement de la grande salle (déplacement des cloisons, insonorisation, changement des anciennes tables-bureaux pour un mobilier modulable).

La réservation en ligne est sur les rails. Le site web qui a remplacé le catalogue est fonctionnel et continue d’évoluer pour accueillir ces nouvelles habitudes de réservation et de transmission de l’information. Le CAES Mag et l’intraCAES se sont enrichis de nouveaux “Rendez vous” (le tour de France de Clémence, Pause-Café, etc). Le nouvel outil ADmiRh,développé en interne par le service informatique, en étroite collaboration avec les services et les élus, permet déjà de gérer réunions,convocations et documents, réservations de salle, calendriers, et sera bientôt prêt pour la gestion des missions.

Une année importante pour la rénovation du patrimoine, pour la modernisation de notre communication et de nos méthodes de travail. Une année importante pour le “travailler ensemble”. De très belles actions collectives qui ont renforcées l’esprit collaboratif et l’envie de construire ensemble. Le mandat a rempli ses objectifs, et permet d’envisager la suite sereinement.

Toutes les commissions, tous les services, ont été soumis eux aussi à un rythme très soutenu pour accompagner ces projets et ces évènements. Les rapports détaillés de chaque commission peuvent en témoigner.

Magali Sansonetti
Secrétaire général du CAES

Rapport financier 2018

Le chiffre d’affaires net toutes activités confondues, hors subventions, au titre de l’année 2018 s’élève à 7 301 k€. En baisse de 623 k€ (-7,9 %) en comparaison de l’année 2017.

Analyse des charges d’exploitation (en comparaison de l’année 2017)

La charge de fonctionnement (siège) du CAES du CNRS d’un montant de 2 169k€, et représente 14,9 % de la totalité des charges.

La charge du secteur Région est de 2 332 k€(-4 %).

Pour le secteur Enfance, la charge de 2 437 k€ (-2.5 %) est constituée majoritairement du versement des tarifs dégressifs. Le coût des prestations aux voyages scolaires et aux colonies de vacances est de 1 278 k€ (stable).

Le secteur Vacances, qui regroupe les activités de nos villages de vacances, des villages extérieurs et des voyages, représente une charge de 7 364 k€ (-5.3 %). En 2018, nos recettes globales des centres de vacances marquent une baisse du chiffre d’affaires (CA) (-409 k€). Cette baisse est due à la fermeture partielle de notre site d’Aussois. Cette année a été marquée par un tassement de notre activité colloques. Nous avons maintenu le volume d’activités voyages comme l’an passé suivant la demande des agents.

Les charges des secteurs Solidarité Handicap 66 k€, Communication 114 k€ sont stables. La Culture 104 k€ (légère hausse due aux évènements marquant l’anniversaire du Village la Vieille Perrotine à Oléron).

 

Affectation des charges d’exploitation CAES 2018

Résultat du CAES 2018

Le résultat d’exploitation est déterminé par la différence entre les produits d’exploitation pour 1 4614 707 € et les charges pour 14 331 096€, il présente un solde positif de 283 611 €.

Résultat d’exploitation    + 283 611 €
Résultat financier                     – 63 374 €
Résultat exceptionnel           + 72 062 €
Impôts société                         – 45 513 €
Résultat de l’exercice            + 246 786 €

Le résultat financier négatif de 63 374 € est composé du montant des charges financières de 115 715 € diminué des produits financiers liés à la gestion de la trésorerie pour un montant de 52 341 €.

Le résultat positif exceptionnel est de 72 062 €.

L’impôt société est de 45 513 € en baisse par rapport à l’exercice 2017, du fait du tassement du CA colloques.

L’addition de ces éléments fait apparaître un résultat positif de l’exercice 2018 de 246 786 €.

 

Évolution des produits et charges de 2008 à 2018 (en k€)

Le tableau d’évolution de la totalité des produits et charges de l’association montre en comparaison de l’exercice de l’année 2017 une baisse des produits de 79 k€ et une baisse de 197 k€ des charges.

Investissements

Notre capacité d’autofinancement (CAF) de l’année 2018 s’élève à 643 k€. Elle est composée essentiellement du résultat de l’exercice plus la dotation aux amortissements et aux provisions, moins les reprises de provision ainsi que la part de subvention d’investissement.

Depuis trois ans, le montant de nos remboursements d’emprunts continue de diminuer. Cette conjoncture étant favorable pour les finances de l’association, nous avons entamé la rénovation du centre d’Aussois dans sa première phase. Nous avons utilisé notre provision amiante de 2017 conformément à ce qui était prévu. Nous continuons la rénovation des gîtes d’Oléron (hameau 2). Compte tenu de ces éléments, un prélèvement de 333 k€ est effectué sur le fonds de roulement du CAES, le portant à 1 885 k€.

Conclusion

L’année 2018 en termes d’activité (activité régions, vacances) se traduit par une stagnation des recettes. La maîtrise de l’ensemble des coûts nous permet de dégager un résultat net excédentaire de 247 k€. Nous devons nous féliciter de ce résultat compte tenu de la rénovation d’Aussois et de notre baisse de CA qui y est lié.

Ainsi, il n’a pas été à déplorer de dépassement de travaux ni de coût caché. La provision effectuée en 2017 pour le désamiantage a limité l’impact sur le résultat 2018. Cette bonne gestion des travaux et la maîtrise des coûts de fonctionnement du centre Pau- Langevin, notamment grâce à la location du Chalet l’Oérine, ont permis de limiter la perte d’exploitation. Associé à un secteur colloques qui se maintient à un niveau convenable, nous enregistrons une quatrième année consécutive de résultat légèrement excédentaire. Cela nous permettra d’envisager sereinement la dernière phase de travaux en 2019 et d’absorber pour les années à venir la remontée de nos dotations aux amortissements consécutives aux investissements dans nos centres.

Les finances du CAES du CNRS sont saines.

 

Patrick Guedj
Trésorier du CAES du CNRS

Rapports d’activité des Commissions du CAES du CNRS

Sahbi Selmane

La commission du budget et des finances s’est réunie 3 fois.

En janvier, elle s’est principalement consacrée à l’étude de l’offre de prêt du crédit coopératif en complément du prêt déjà obtenu auprès du Crédit du Nord pour un montant de 1200 k€. Ce dernier a permis la réalisation de la première tranche des travaux de rénovation du Centre Paul-Langevin durant l’été. Le retard dans les études, et le diagnostic amiante qui relève différentes zones contaminées contraint la commission à évaluer les coûts de la première phase des travaux de façon très sommaire. L’élaboration du budget 0 a fait l’hypothèse d’une fermeture de 4 mois du CPL dont l’impact financier est chiffré à 400 k€.

En avril, la commission s’est investie sur l’engagement du prêt voté à hauteur de 2M€. Elle a examiné les tableaux de simulation demandés en début d’année. La commission a pris comme hypothèse un fonctionnement à l’équilibre, une CAF dégagée par la dotation aux amortissements et un montant de 200 k€ annuel d’investissement. Sur le budget 2019/0, l’ensemble des demandes des présidents de commission ont été prises en compte. Il intègre également 2 évènements récurrents, les InterClas et un Gala. Le budget 2019/0 a été élaboré avec une provision pour le risque amiante d’un montant de 285 k€. Une provision de 100 k€ est également justifiée par le risque d’une action aux prud’hommes en cours. Ces deux provisions permettront de proposer un abondement au fond de roulement raisonnable. Le fond de roulement confortable augure de l’acceptation du prêt demandé au Crédit Coopératif.

En novembre, pour finaliser le budget 2019/1 présenté au CA de décembre, la commission a examiné les propositions de budgets en étroite concertation avec les autres commissions, en particulier lors d’une demi-journée de rencontre en visioconférence où chaque président de commission était invité à présenter ses besoins budgétaires. La commission du Budget et des Finances a ainsi pu élaborer ses propositions sur la base de projets formulés et argumentés. Réunie avant le dialogue de gestion partenarial avec le CNRS, la commission a élaboré un budget avec une faible augmentation. Le budget a finalement pu être revu à la hausse et particulièrement ciblé sur les régions, suite à l’augmentation de la subvention annoncée lors du dialogue de gestion.

 

Sahbi Selmane
Président de la Commission

Alain Zerouki

Mi-2015 a vu l’installation de la nouvelle Commission communication composée de 8 élus de toutes les tendances syndicales, motivés et pleinement conscients de l’enjeu des 4 ans à venir pour la communication du CAES. Pour cette nouvelle mandature, le Conseil d’administration a fixé ses objectifs tournés vers la dématérialisation, étape vers un passage à terme au tout numérique, et le développement des outils d’information à destination des agents, de leurs familles et de la communauté scientifique. La Commission, associée au service Communication, s’est donc d’emblée emparée des problématiques posées par l’évolution des modes de communication actuels.
Parallèlement aux réflexions portées sur l’analyse et la préparation de ce chantier de dématérialisation, et à raison de 2 réunions par trimestre pour la Commission communication et d’1 réunion par mois pour le Comité de rédaction, les productions d’informations traditionnelles ont continué sous forme numérisée et sous forme papier avec la Lettre-E du CAES (11 par an), la E-lettre des Colloques (4 par an jusqu’en mars 2017), la Gazette de l’IntraCAES (20 par an), la Lettre du CAES (1 par an), le CAES Magazine (3 par an jusqu’en décembre 2016) et le Catalogue Vacances (2 par an). Auxquels il faut ajouter les réalisations d’affiches, de cartes, de recueils, de plaquettes…

Ces productions se sont poursuivies tout au long de l’année 2016, au cours de laquelle s’est concrétisé le plan du CAES pour entrer dans l’ère de la communication du XXIème siècle.
La commission s’est fortement investie dans l’établissement d’un projet de développement de la communication du CAES auprès de ses membres et de ses différents acteurs en l’adaptant aux outils techniques actuels et aux modes de pensée qui en découlent. Ce projet, réalisé avec l’appui fort du service Communication a pu être présenté en septembre 2016 au Bureau national puis en octobre au Conseil d’administration. Ont ainsi été validées la refonte du site web institutionnel, l’évolution du catalogue Vacances papier vers un espace web dédié et dynamique dans une interface agréable et incitative, et la mutation du CAES Magazine papier vers un magazine en ligne multimédia et interactif consultable sur tous les outils numériques. Des travaux ont également été entrepris dans une démarche visant à développer et à mettre à disposition des régions et des CLAS des moyens de réaliser leur propre site web.

En 2017, la commission Communication a concrétisé le virage numérique décidé par le Conseil d’administration. Fort d’un budget favorable à la réalisation des projets proposés et votés, les travaux ont débuté dès le début de l’année pour aboutir à la réalisation d’un nouveau site web institutionnel mis à disposition des membres du CAES en juillet. Ce nouveau support s’est voulu moderne et ergonomique afin de permettre à tous d’accéder facilement à toutes informations utiles sur les prestations, la vie de l’association et les évènements du CAES. L’accent a été mis sur le remplacement du classique catalogue Vacances par un espace numérique dédié sur le site web présentant l’ensemble de l’offre de manière claire et conviviale. Ce changement de support a pu bousculer les habitudes pour certains, mais il a été reçu de manière majoritairement favorable et n’a pas posé de difficultés majeures grâce à l’appui efficace du service Vacances et des gestionnaires de Régions et de CLAS.
CAES MAGDès la rentrée, conjointement au développement du site web, la commission s’est consacrée au remplacement du CAES Magazine sous forme imprimée par un nouveau support numérique. Le 7 novembre a vu la naissance du CAES MAG en ligne, nouveau media collaboratif permettant d’offrir toutes les formes modernes de diffusion de sujets écrits, photos, vidéos et sons, choisis par et pour l’ensemble des membres. Pour compléter et parfaire sa couverture médiatique vers le plus grand nombre, la commission a également œuvré au développement de la visibilité du CAES sur les principaux réseaux sociaux. Parmi d’autres réalisations réussies, l’ensemble de ces supports a par exemple permis à tous de vivre les évènements majeurs de l’année 2017 avec la couverture des premiers InterCLAS à l’occasion du cinquantenaire du Centre Paul-Langevin et du gala de fin d’année, moment fort de la célébration des 60 ans du CAES.
Le groupe de travail dédié a poursuivi ses réflexions sur la réalisation d’un modèle de site web à destination des régions et des CLAS. Les autres champs d’action (e-lettre, gazette de l’IntraCAES, affiches, communication interne, Lettre du CAES…) ont également fait l’objet d’une attention particulière de la part des membres de la commission en lien avec le service Communication pour essayer d’améliorer leur qualité et leur impact.

L’année 2018 avait comme objectif la consolidation des nouveaux outils mis en place, avec comme premier chantier l’amélioration de l’espace vacances du CAES et le développement du service de réservation en ligne pour les Centres de Vacances. Cette nouvelle fonctionnalité, réalisée par les services Vacances, Informatique et Communication, est désormais en place pour la Villa Clythia à Fréjus et sera bientôt disponible pour les autres centres.
Parallèlement, un travail conséquent a dû être consacré à la mise sur les rails du CAES MAG avec un nouveau mode de fonctionnement pour le comité de rédaction, qui doit désormais se réunir plus fréquemment pour assurer une alimentation régulière et continue, élément indispensable à la qualité d’un media en ligne. Les premiers pas ont été réalisés efficacement grâce à l’appui d’une société de services qui a su assurer les premières productions et conduire les professionnels et les élus vers les bonnes pratiques pour rendre la CAES MAG vivant et attractif. Le véritable envol a ensuite pu être concrétisé suite à l’engagement du Conseil d’administration qui a validé le recrutement d’une journaliste spécialisée et dédiée à la production de toutes les formes de contenus maintenant disponibles en ligne. Son intégration réussie au sein du service Communication et sa présence permanente ont permis de lancer les projets de la commission avec notamment la production de vidéos découvertes de tous les Centres de Vacances, des reportages sur les manifestations sportives et culturelles nationales et l’ouverture vers les régions et les CLAS par la couverture des évènements organisées en local.
Les efforts portés par le service Communication pour le développement de la présence du CAES sur les réseaux sociaux a porté ses fruits, avec des audiences en forte progression et une visibilité accrue du CAES sur ces nouveaux supports (augmentation de plus du double des abonnés Facebook).
Les productions sont régulières avec la lettre-E du CAES (1 fois par mois à 21500 destinataires), la Gazette de l’IntraCAES(20 par an à 420 élus et professionnels), la Lettre du CAES (1 par an pour l’Assemblée Générale). Le CAES MAG est, quant à lui, alimenté en continu avec de nouveaux sujets et de nouvelles vidéos.
L’année 2018 a été particulièrement riche en évènements sur lesquels la commission et le service Communication se sont fortement investis : Cinquantenaire de la Vieille Perrotine, journée des professionnels, festival de théâtre et Assemblée générale, rassemblés sur un même lieu dans notre village de l’Île d’Oléron.

En 2019 les travaux se sont poursuivis afin de proposer aux différents secteurs d’activité des outils et des solutions permettant une meilleure communication sur les prestations et services proposés. La charte graphique a été finalisée et validée afin de permettre à tous (secteur national, Centres de Vacances, Régions, CLAS…) de s’emparer des éléments d’identité du CAES. Des démarches ont été entreprises avec les secteurs Vacances, Culture, Prestations, Sports et Handicap pour améliorer la circulation de l’information et la visibilité de ces secteurs d’activités. Le projet “Web Régions” s’est précisé avec des éléments concrets et l’apport des professionnels et élus des régions. La journée nationale des nouveaux entrants du CNRS, à laquelle le CAES a été pour la première fois convié pour tenir un stand, a mobilisé les énergies pour imaginer, préparer et réaliser les supports de communication destinés à faire connaître le CAES. Vidéo, plaquettes, goodies ont ainsi pu être mis à disposition de ce nouveau public à l’occasion de ce moment fort de l’année.

Au cours de cette mandature, dans sa perpétuelle recherche d’amélioration de la communication du CAES en interne ou vers l’extérieur, la commission s’est attachée à œuvrer dans l’objectif d’être au plus près des attentes et des besoins des agents et des professionnels.
L’investissement a été lourd tant pour la commission que pour le service Communication, mais le virage vers le numérique est désormais une réalité et une réussite. Beaucoup reste à faire et de nombreux projets sont encore en cours ou à lancer et concernent notamment la communication interne avec la refonte de l’intranet, l’offre d’outils de communication locale avec la finalisation du projet “Web Régions”, la promotion des prestations et des offres colloques, la consolidation du CAES MAG avec la pérennisation des moyens humains indispensables et le site web avec la généralisation de la réservation en ligne.

 

Alain Zerouki
Président de la Commission

Monique Matignon-Boujot

La richesse culturelle du CAES réside dans le fourmillement d’activités collectives initiées en local par et pour les agents CNRS : musique, danse, théâtre, photographie, écriture, peinture… et, au niveau national, la conception d’événements culturels fédérateurs de talents : festival de théâtre d’Oléron, Gala, double concours littéraire et photographique, exposition d’un collectif de photographes amateurs CAES au Off du Visa pour l’image de Perpignan.

En 2018, la commission Culture du CAES a poursuivi une mission essentielle : permettre au plus grand nombre d’agents et retraités CNRS, ayant confirmé leur adhésion, et à leur famille d’accéder à la pratique, l’offre et la connaissance culturelle en privilégiant la rencontre, l’échange et le partage. Dans cet esprit, la commission Culture a défendu le principe d’une culture “passerelle sociale” non consumériste conciliant goûts et spécificités de chacun et a maintenu le soutien d’activités culturelles de toutes natures à envergure nationale.

La commission Culture est composée de cinq membres élus nationaux nommés par le Conseil d’administration et s’appuie pour la mise en œuvre de sa politique sur le service culture du siège. Elle intervient à tous les niveaux de l’association avec dès le début du mandat la volonté affichée de consolider le rapprochement local/national et celle d’asseoir la légitimité des correspondants culture en régions, réseau auquel elle se réfère pour dénicher les talents et élargir le champ des projets fédérateurs à envergure nationale éligibles à un soutien spécifique.

En 2018 la commission Culture s’est réunie sept fois, a consommé un budget de 74 k€ entre projets régionaux (43 k€) – projets singuliers ou en lien avec des événements nationaux – et manifestations nationales (31 k€) dont le double concours littéraire et photographique sur le thème “la Rue” co-organisé avec le CLAS d’Annecy.

Parmi les événements nationaux marquants 2018 : – un festival de théâtre d’Oléron à la rencontre des élus et des professionnels de l’Association dans le cadre de son Assemblée Générale et de la journée des secrétaires, – l’inauguration de La Galerie d’exposition CAES de la Région Paris, – la participation d’un collectif de photographes amateurs CAES au Off du Visa pour l’image de Perpignan.

Enfin poursuivant avec les régions une réflexion sur les pratiques à adopter en matière de billetterie culturelle, la commission Culture a initié l’instauration d’un pôle de billetterie national animé par des professionnels volontaires et l’étude sur la mise en place d’une carte membre CAES permettant d’accéder à des offres billetterie spécifiques et négociées.

 

Monique Matignon-Boujot
Présidente de la Commission

La politique volontariste en faveur de l’enfance du CAES du CNRS permet aux enfants de ses adhérents de bénéficier des subventions sur :

  • Les séjours avec hébergement : les colonies de vacances en France comme à l’étranger, les séjours linguistiques, les séjours scolaires, les chantiers jeunes, ainsi que les formations BAFA et BAFD.
    Les services du CAES essaient de diversifier l’offre en proposant des séjours sportifs, de découverte, culturels, artistiques, scientifiques. Les enfants porteurs de handicap ne sont pas oubliés et des prestations adaptées leur sont proposées.
    Pour la majorité de ces prestations, le CAES fait appel à des prestataires extérieurs. Depuis quelques années, certaines régions (Strasbourg, Bordeaux, Nancy) organisent des mini camps, des colonies, des formations BAFA. Ces séjours rencontrent un franc succès et s’appuient sur l’investissement conjoint des élus locaux et des professionnels.
  • Les séjours sans hébergement : dans le cadre des ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) et également dans le cadre des ASE (Activité Spécifique Enfance) permettant aux enfants de pratiquer des activités artistiques et sportives.
    Ces prestations ont lieu les mercredis et pendant les vacances scolaires.

Les  parents qui ne trouvent pas parmi les offres du CAES du CNRS  la prestation convenant à leurs contraintes, peuvent demander à bénéficier de la subvention administrative.

  • Séjours Jeunes : colonies, séjours linguistiques,  séjours scolaires, chantiers jeunes et  formations BAFA et BAFD.
    En 2018, 1958 dossiers (contre 1979 en 2017) ont été subventionnés  par le CAES du CNRS  en régions et au siège, pour un montant TD de près de 605 k€. Au niveau de l’ensemble du CAES, on note une légère baisse des dossiers. Cette baisse, plus marquée pour le siège (706 en 2018 contre 869 dossiers en 2017), est compensée en grande partie par une hausse en régions (1252 en 2018 contre 1110 dossiers en 2017).
  • Accueils de loisirs sans hébergement(ALSH)
    Le CAES propose aux agents CNRS des accueils de loisirs, les mercredis et pendant les vacances scolaires, dans des centres entièrement gérés par le CAES et  hébergés dans des locaux CNRS, dits “ALSH propres” (Bordeaux, Orléans, Strasbourg, Marseille). L’offre pour les ALSH est étoffée par celle des associations en partenariat : le Belvédère à Gif-sur-Yvette, le CESOP à Meudon, le CESFO à Orsay, le CAESUG à Grenoble et La Doua à Villeurbanne. Enfin, pour compléter ce dispositif, le CAES signe des conventions d’accueil avec des structures locales, principalement les accueils de loisirs des mairies.

Comme nous vous l’indiquions l’année passée, la plupart des communes sont repassées à la semaine de 4 jours lors de la rentrée scolaire 2018-2019. La nécessité d’ouverture, pour une  journée complète le mercredi, s’est imposée de facto pour les structures CAES. Nous avions anticipé l’impact budgétaire de cette évolution et le CAES du CNRS a fait le nécessaire pour répondre aux besoins des agents. Dans nos ALSH propres, nos équipes ont vu, grâce à leur dynamisme, la fréquentation repartir nettement à la hausse.

 

Les brèves des ALSH CAES

Strasbourg

Le CLE a organisé une formation “communication non violente” pour toute l’équipe des professionnels.

La colonie, organisée en juillet 2018, s’est bien déroulée avec un bon remplissage. La formation BAFA est toujours très prisée.

Le CLE a été équipé des nouveaux buts de foot.

Bordeaux

Le deuxième séjour des vacances d’hiver s’est déroulé du 19 au 23 février à Guchen dans les Hautes-Pyrénées. 16 enfants, de 7 à 12 ans, ont pu profiter des joies de la neige.

La fréquentation des mercredis a progressé, la moyenne est passée de 34 à 38 enfants.

Marseille

Ayant à cœur l’amélioration de l’accueil, le CAES du CNRS a nommé une directrice adjointe. Le CLE a mis en place des projets d’animation à thèmes (théâtre, chants, danse) avec un spectacle à la fin devant les parents, une vraie réussite.

Les enfants ont profité des cerises, des tomates… du jardin pédagogique aménagé en 2017.

Des nouveaux lits ont été achetés. La pompe de piscine a été changée et l’espace autour de la piscine a été rénovée.

Orléans

Comme la majorité des communes de France, la plupart des structures de la région d’Orléans sont repassées à la semaine de 4 jours. L’ALSH a pris la décision de ré-ouvrir les mercredis. La fréquentation a rapidement augmenté et a doublé par rapport à 2013 (année avant la réforme de la semaine de 4,5  jours).

La CAF du Loiret, le CNRS et le CAES du CNRS ont signé un accord pour la rénovation des locaux. Les travaux commenceront en 2019.

Le Belvédere de Gif-sur-Yvette

Le CAES s’est engagé avec le CEA pour financer un certain nombre de travaux pour l’année 2019.

 

Accueil des jeunes dans nos villages de vacances

La présence de nurseries, les activités des clubs enfants et jeunes rendent nos villages très attractifs pour les familles, chacun y trouve son compte : divertissement pour les jeunes et repos pour les parents.

Ainsi en 2018, au travers de ses actions et réflexions, la commission enfance a soutenu et encouragé tous les projets en faveur des salariés, en ayant toujours à l’esprit l’intérêt des agents.

Le CAES apporte tout son soutien aux équipes des professionnels de l’enfance, et encourage les échanges de pratiques pédagogiques en vue d’offrir toujours la meilleure prestation aux enfants des agents membres de l’association CAES.

 

Jean-François Launay
Président de la Commission

Georges Kremer

Membres de la commission : Georges Kremer, Christophe Herrmann, Patricia Fouquereau, Gilles Favier, David Trébosc

La commission GRH élabore la politique du CAES en matière de gestion des ressources humaines, dans le cadre du droit du travail et en concertation avec la direction du CAES. Elle traite de différents points concernant la vie des salariés CAES et aussi celle des agents CNRS affectés à l’Unité Mixte de Service (UMS) libellé USAES.

En 2018 plusieurs points importants ont été étudiés par la Commission afin d’apporter des propositions à la direction du Caes pour servir au mieux le personnel dont le Caes du Cnrs est responsable.

  • Le Groupe de travail grille salariale a travaillé sur la revalorisation des salaires négociés par la branche professionnelle du tourisme sociale et familiale en début d’année 2018. Le groupe s’est réuni de nouveau pour revoir cette grille pour le début de l’année 2019 suite à l’augmentation du SMIC et des négociations de la branche.
  • Le Groupe de travail sur le Compte Epargne Temps (CET) des personnels du Caes, afin d’acter le nombre de jours de dépôt, le nombre de jours payés possible, et le montant des jours rémunérés par niveaux de salaires. La démarche permettra d’avoir une harmonisation entre les personnels CAES et CNRS.
  • Le Groupe de travail sur la qualité de vie au travail (QVT) a travaillé sur un document pour les nouveaux entrants. Le groupe s’est partagé en trois sous-groupes pour établir trois documents, un pour le siège, un pour les centres et un pour les régions et clas.
  • En début 2018 la direction a pris la décision de changer de prestataire Paye. (Abandon de la société Audicer au profit de la société Nibélis). La première paye a été établie en janvier 2018. Au dernier trimestre 2018, préparation du prélèvement à la source qui est entré en vigueur le 1er janvier 2019, montage de l’action avec le prestataire de paie NIBELIS pour la gestion.
  • Dans le cadre de sa politique salariale, le président-directeur général du CNRS a décidé de procéder au réexamen des groupes de fonctions de chaque corps des IT, en commençant par le corps des assistants ingénieurs. Suite à notre argumentaire, nous avons obtenu sur quatre demandes l’acceptation de deux postes en groupe 1. Pour le corps des Techniciens, nous sommes en attente des retours des différentes Délégations.
  • Le télétravail a été mis en place au CNRS le 1er janvier 2019. Consultation auprès des présidents de régions et des agents CNRS sur les jours non télé travaillés et sur le nombre de jours qui pourrait être pris en télétravail. Pour cette première campagne 6 personnels CNRS ont fait leur demande de Télétravail via Ariane qui sera effective au 1er janvier 2019.
  • Organisation d’un séminaire du 15 au 17 octobre 2018 à la Ferté Imbault (Sologne) pour les personnels du Siège. Le thème est la cohésion et le travail ensemble avec Trois ateliers organisés par un prestataire spécialisé.
  • Organisation des journées des secrétaires gestionnaires sur le centre de vacances de la Vieille Perrotine à Oléron, un atelier Ressources Humaines est représentée parmi les différents ateliers proposés.
  • Le plan de formations 2018 monté par le service RH du Caes a permis à 77 personnels Caes et Cnrs de tous sites confondus de participer à 39 formations dont 23 collectives. En septembre 2018, ont été enregistrées les demandes des personnels lors des entretiens professionnels pour préparer le plan 2019.

Personnels du CAES et du CNRS de 2013 à 2018

CDD 2018  :
CDD CNRS (6), CDD Saisonniers Titulaires CAES (17), CDD Caes (243)

Promotions agents CNRS  2018:
15 demandes de changement de Corps : 2  TCN – 10 AI – 2 IE – 1 IR

1 agent retenu en TCN : au Siège

9 demandes de changement de Grade : 6 TCS  – 3 TCE

Aucun agent retenu en TCS et TCE

****

Promotions agent Caes 2018 :
2 demandes de changement de niveau
2 personnels retenus  – 2 de niveau «E» : au Siège

5 demandes de changement de Classe
5 personnels retenus : 4 en classe «0» : 3 à Aussois – 1 au Siège
1 en classe «I» en Aquitaine

29 demandes de d’Echelon accéléré
17 échelons accélérés retenus : 1 Centre Est – 2 Oléron – 3 Aussois – 2 Provence – 1 Aquitaine – 4 au Siège – 1 Bretagne – 1 Normandie – 1 Côte d’Azur – 1 Fréjus

Mouvement des agents CNRS 2018

8  Sortants  CNRS
5 départs à la retraite (1 Paris B, 2 en Alsace, 1 Aussois, 1 Siège)
2 départs NOEMI (Siège)
1 mutation conseil départemental (Normandie)

3 Entrants CNRS
1 Alsace – 2 Siège (RH et ADM)

3  Sortants CDD CNRS
3 Siège

6   Entrants CDD CNRS
1 IDF Sud – 4 Siège – 1 Normandie

****

Mouvements des salariés CDI CAES 2018
3 sortants CAES
1 départ à la retraite (Aussois)
2  démissions : 1 (Centre Est) – 1  (Aquitaine)

3 entrants CDI CAES
1 (Centre Est) – 1 (Oléron) – 1 (Provence)

Subvention CE 2018

  • L’employeur CAES a versé au CSE une subvention de fonctionnement d’un montant annuel équivalent à 0,20 % de la masse salariale brute dans les entreprises de 50 à 2 000 salariés : Montant total au titre de 2018 : 8 390,59 €

Nous remercions toute l’équipe de la Gestion des ressources Humaines pour son travail consciencieux et efficace.

Teresa Reyes, Evelyne Delamadeleine, Virginie Duroudier, Martine Le Govic, Lucia Colina

Ainsi que les personnes parties dans l’année : Sylvie Gestel, Pierrette Finsac, Agnès Leduc, Clémence Pouget.

Une des missions de la commission Sections Locales et Régions est d’accompagner les structures régionales du CAES (Régions, Clas, SeRAS). La commission a également la responsabilité de répartir de façon harmonieuse les moyens affectés à chaque région par le CAES national.
En 2018, la commission s’est réunie sept fois (dont une réunion sur deux jours) pour examiner les rapports d’activité 2017 des régions. Après examen, il s’agissait de proposer une répartition de la subvention 2019 (votée lors du Conseil d’administration du 06/02/2019), de se prononcer sur le solde budgétaire 2017 et de discuter de l’activité des régions en s’appuyant sur les comptes rendus de visites faites par ses membres. Chaque membre assure seul ou en collaboration avec un membre du bureau, le suivi de 3 voire 4 régions. La commission a examiné, pour avis, les demandes d’investissement et de reports budgétaires des régions, des Clas et des SeRAS pour 2019. Toutes les régions, Clas et SeRAS ont recensé leurs activités en remplissant un tableau au format Excel dédié. Avec des réponses plus homogènes, cette présentation facilite l’analyse par les membres de la commission pour le calcul des points d’activité.
Un autre objectif que s’est fixé la commission SLR est d’établir des fiches pour faciliter le fonctionnement des régions, des Clas et des SeRAS. Après la parution des premières fiches, le bureau national des 29 et 30 Mars 2018 à Aussois a validé la fiche “Rôle des secrétaires professionnelles”.

 

Structures

Le CA des 2 et 3 octobre 2018 à Fréjus a refusé la création d’une SeRAS Golf dans la Région Provence et Corse. Le CA du 12 décembre 2018 à Villejuif a validé la création du Clas Paris Diderot rattaché à la Région Paris et le rattachement du Clas de Marcousis de la Région Île de France Ouest et Nord à la Région Île de France Sud sous le nom de C2N Palaiseau.

 

Suivi des régions et des associations

Au cours de l’année 2018, 10 régions CAES ont été visitées, une ou plusieurs fois, par les membres de la Commission ou les élus du Bureau national. Toutefois, pour certaines d’entre elles, nous recommandons de prévoir les réunions suffisamment à l’avance en prévenant dans tous les cas l’administration du Siège et en tenant compte des réunions nationales déjà programmées.
Le suivi des associations (CAESUG, CESOP, CESFO, PSUC et Collège de France) est assuré par un membre statutaire du Bureau national.

 

Subvention activités diverses (hors associations)

La subvention des activités diverses des régions pour 2018 se montait à 619 353 € dont 6 252 € de frais de missions alloués aux régions éclatées et 2 000 € pour les créations de CLAS. La répartition de ce budget a été votée lors du CA du 07/02/2018 en tenant compte des effectifs respectifs et des activités réalisées. Pour tout calcul, nous nous référons aux données du service des Effectifs du CNRS qui mentionne 31 314 agents actifs CNRS (PPP = Personnes Physiques Présentes) au 31/12/2016. Pour obtenir le nombre de bénéficiaires potentiels du CAES en régions, il faut ôter à ce nombre les 3 919 membres des associations (CAESUG, CESOP, CESFO-PSUC et Collège de France) ce qui donne 27 395 actifs (21 237 permanents et 6 158 contractuels). En outre, 4 840 retraités ont été recensés à partir de notre base Ganael au 31/12/2017. L’effectif total retenu pour les activités régions s’élevait donc à 32 235 agents. L’analyse des rapports d’activités 2016 des régions a permis d’attribuer 1 208,50 points d’activité (bonifications pour application des tarifs dégressifs incluses). La subvention globale a été votée en budget fermé. La répartition entre régions s’est faite sur la base 1/3 en fonction du nombre d’agents et 2/3 sur les points d’activité, ce qui a conduit à des variations pour les diverses régions comprises entre + 13,84 % et – 17,01% (sans variation de lissage).

Commission Solidarité Handicap

 

Annick Choisier, présidente
Jean-Marie Dewarumez,
Paule Baumann
Gilles Kaczmarek
François-Xavier Sauvage
Laurent Weinhard

 

 

La commission Solidarité-Handicap a deux rôles au sein du CAES :

  • une réflexion en vue d’améliorer l’action du CAES à l’égard des agents CNRS en difficulté et des personnes en situation de handicap, tout en tenant compte de l’évolution de la législation.
  • l’attribution de prêts, dans le domaine de la solidarité, et d’aides, dans le secteur du handicap.

 

Prêt Solidarité

Le prêt Solidarité à taux zéro, est attribué en fonction du caractère social d’une situation. Il est destiné au financement de frais, en relation le plus souvent avec un événement déstabilisant, affectant l’équi­libre d’un budget familial. D’un montant maximal de 5 000 € depuis 2013, ce prêt est remboursable par mensualités sur une période allant de 3 à 48 mois. En 2018, le CAES a étudié 52 demandes et accordé 47 prêts d’un montant moyen de 3 519 € pour un financement total de 165 985 €.

 

Handicap

Le CAES prévoit des actions d’aide envers les personnes en situation de handicap (agents CNRS et/ou membres de leur famille ayant droit). Ces aides prennent en charge une partie des dépenses d’équipements spé­cialisés, d’aménagement de l’habitat et d’aides humaines. En 2018, la com­mission Handicap a examiné 33 dossiers, dont 18 demandes provenant de “nouvelles” familles (il s’agit d’une première demande à la commission Han­dicap), 4 demandes sont en attente d’un complément d’informations, 1 demande (hors critère) a été orientée en prêt Solidarité et enfin pour 1 un projet de convention est à l’étude, les 27 autres ont été retenues pour un montant total attribué de 42 052 €.

Pour un même dossier, il peut y avoir plusieurs motifs de demandes et celles-ci peuvent concerner différents membres de la famille.

 

Motifs des demandes d’aide pour le handicap

Accueil de personnes handicapées dans nos villages de vacances

Le CAES a la volonté d’accueillir les personnes en situation de handicap accompagnées de leur famille dans les meilleures conditions possible. En 2018, 428 personnes en situation de handicap ont séjourné dans nos villages de vacances.

Prise en charge de cours de ski à Aussois
Prise en charge de cours de ski à Aussois

Pour l’accueil d’enfants (majeurs ou mineurs) et d’adultes en situation de handicap dans nos villages de vacances, la commission a participé à la rémunération de moniteurs spécialisés et aux séjours de tierces personnes pour 21 140 €, ainsi qu’à la prise en charge de cours de ski adaptés pour un montant de 5 050 €. La commission est également intervenue pour l’accueil d’en­fants en situation de handicap dans les Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) à Strasbourg (13 086 €) et à Villeurbanne (2 928 €). D’autres ALSH, en partenariat avec le CAES, accueillent aussi des enfants en situation de handicap. Dans ce cas, le surcoût de l’encadrement renforcé est supporté par la subvention d’équilibre. Dans le cadre de colonies spécialisées ou non, des enfants en situation de handicap ont diversement bénéficié de vacances à tarif préférentiel, soit sous forme de subvention administrative (1 528 €), soit par l’intermédiaire des tarifs dégressifs (budget vacances/enfance) ou encore par la participation de la commission Handicap au surcoût de l’encadrement (17 270 €).

Accessibilité : Les travaux d’adaptation des agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap) concernant la Villa Clythia (Fréjus) et le Village de la Vieille Perrotine (Oléron) sont terminés (le Centre Paul Langevin (Aussois) est en cours de rénovation). La commission handicap a soutenu ce dossier « accessibilité » et a consacré cette année un budget de 15 381 €.

Accessibilité handicap à un gîte à Oléron
Accessibilité à un gîte à Oléron

Accessibilité handicap à La Villa Clythia
Accessibilité à Fréjus

 

Solidarité vacances

Le dispositif Solidarité Vacances a permis aux agents CNRS en grande difficulté de bénéficier, avec leur famille, de séjours de vacances dans les centres propres du CAES, selon un tarif particulier. En 2018, elle a permis d’accueillir 4 familles. La participation financière de la commission Solidarité s’est élevée à 1 924 €.

 

Aide ponctuelle pour agent CAES

Équivalent de l’aide exceptionnelle pour les agents CNRS, l’aide ponctuelle réservée aux agents CAES a pour vocation de répondre à une situation d’urgence causée par des difficultés exception­nelles et imprévisibles pour lesquelles toutes les autres voies de recours ont été épuisées. En 2018, un montant de 3 100 € a été versé en “aide ponctuelle” pour les agents CAES.

La commission est composée de : Véronique André, Bruno Baudoin, Richard Kotarba (Président), Luc Legeard, Chantal Menier, Jean Pennors.

Le secrétariat est assuré par Adèle Ado.

En 2018, la commission Sport a favorisé la pratique et le développement d’activités physiques et sportives suivantes :

  • 15ème ADAYADES sportives, 9-13 mai 2018
  • 17ème Challenge Golf, 10-13 mai 2018
  • 2ème Rencontre VTT Recherche – Aussois, 22-27 juillet 2018
  • Rallye Découverte Grasse, 23 septembre 2018
  • 11éme Rencontre VTT Recherche – Fréjus, 10-14 octobre 2018
  • 27ème Challenge Voile-Recherche, 12-15 octobre 2018
  • 8ème Ronde des Semi, 3-4 novembre 2018

Le CAES du CNRS a participé à une hauteur de 31,4 % du prix de revient de ces sept évènements sportifs, soit 14 091 €.

Les membres de la commission Sport remercient tous les acteurs bénévoles qui œuvrent avec le soutien de nos professionnels, à ce que chaque année se réalise ces rencontres sportives.

 

15ème ADAYADES sportives – Guidel du 9 au 13 mai 2018

 

Les 15ème ADAYADES Sportives, édition exceptionnelle placée sous le signe des 50 ans de l’ADAS-INRA, se sont tenues à Guidel, en Bretagne, du 9 au 13 mai 2018.

6 personnes ont participé à l’évènement soutenu par la région Paris Ouest et Nord et géré par Sylvie Kremer-Renaudin.

 

 

 

15ème ADAYADES Sportives 2018 – Montage financier

Dépense Recette %
Coût – Prix de revient 3 012 € 0,00 € 100 %
Financement CAES 0,00 € 1 152 € 38,2 %
Financement Région
0,00 € 0,00 € 0 %
Autre financeur 0,00 € 0,00 € 0 %
Participants 0,00 € 1 860 € 61,8 %

 

17ème Challenge National Golf – Albi du 10 au 13 mai 2018

Élisabeth Gueydon a organisé le 17ème Challenge Golf avec la région Languedoc-Roussillon et géré par Ghyslaine Orcel-Pellicot.

Ce week-end de l’Ascension, traditionnellement golfique, a réuni 64 personnes, compétiteurs et accompagnants. Les épreuves sportives, le Trophée Noël Fourdan (compétition individuelle) sur le golf des Étangs de Fiac et le Challenge Golf (compétition par équipe de deux) sur le golf d’Albi Lasbordes, ont vu s’affronter les 54 golfeurs, dont 47 ouvrants-droit et ayants-droit du CAES du CNRS.

 

17ème Challenge Golf 2018 – Montage financier

Dépense Recette %
Coût – Prix de revient 24 084 € 0,00 € 100 %
Financement CAES 0,00 € 8 295 € 34,4 %
Financement Région
0,00 € 200 € 0,8 %
Autre financeur 0,00 € 1 000 € 4,2 %
Participants 0,00 € 14 591 € 60,6 %

 

2ème Rencontre VTT Recherche – Aussois du 22 au 27 juillet 2018

La 30éme édition de la Transmaurienne-Vanoise passant par Aussois, est définie comme une épreuve de caractère et accessible à tous grâce aux différentes formules proposées. Les parcours traversent des paysages grandioses et magnifiques comme le Mont Cenis, le Fort de l’Esseillon, le hameau de l’Ecot, etc.

En 2018, 1 participant s’est inscrit à plusieurs épreuves, le soutien financier s’élève à 24 €.

Petit rappel : deux évènements VTT majeurs et mondialement reconnus dans la discipline ont lieu près de nos centres de vacances d’Aussois et de Fréjus. En villégiature au CAES du CNRS, il est offert la prise en charge d’une inscription par participant (OD, AD et retraité) à l’une des courses ou randonnées de son choix, prestation gérée par nos centres.

 

Rallye découverte – Grasse le 23 septembre 2018

Rallye découverte – Grasse le 23 septembre 2018Yolande Sallent et Marc Boutoute ont organisé le Rallye Découverte Grasse avec la région Côte d’Azur et géré par Corinne Ortais.

43 participants, dont 29 ouvrants-droit et ayants-droit du CAES du CNRS (25 personnes de la DR20 et 4 personnes de la DR12), ont pris le départ du rallye découverte pédestre dans la ville des parfums, Grasse.

 

Rallye découverte Grasse 2018 – Montage financier

Dépense Recette %
Coût – Prix de revient 1 558 € 0,00 € 100 %
Financement CAES 0,00 € 580 € 37,2 %
Financement Région 0,00 € 548 € 35,2 %
Autre financeur 0,00 € 0,00 € 0 %
Participants 0,00 € 430,00 € 27,6 %

 

11ème Rencontre VTT Recherche – Fréjus du 10 au 14 octobre 2018

La 35ème édition du Roc d’Azur implanté sur la Base Nature François Léotard de Fréjus et dans les sentiers de Roquebrune-sur-Argens, est le 1er évènement VTT au monde.

En 2018, 2 participants se sont inscrits à des épreuves, le soutien financier s’élève à 128 €.

 

27ème Challenge National Voile-Recherche – La Trinité sur Mer du 12 au 15 octobre 2018

Isabelle Bouchoule a organisé le 27ème Challenge National Voile-Recherche avec la SeRAS Nautique d’Île-de-France et géré par Virginie Duroudier.

Le Challenge National Voile-Recherche est une véritable rencontre de protagonistes de la recherche (CNRS, INSERM, CEA, Universités…). Les épreuves se disputent sur des bateaux habitables de type First 31.7, pouvant accueillir 6 personnes.

En 2018, 89 participants, dont 33 CNRS, répartis en 15 équipages, se sont affrontés sur mer pendant trois jours.

Les épreuves du challenge sont :

  • 4 parcours courts de type « banane »,
  • 1 parcours côtier de 25 milles marin,
  • 1 navigation de nuit,
  • 1 épreuve de chant obligatoire.

 

17ème Challenge National Voile-Recherche 2018 – Montage financier

Dépense Recette %
Coût – Prix de revient 14 027 € 0,00 € 100 %
Financement CAES 0,00 € 2 934 € 20,9 %
Financement Région
0,00 € 0,00 € 0 %
Autre financeur 0,00 € 0,00 € 0 %
Participants 0,00 € 11 093 € 79,1 %

 

8ème Ronde des “Semi” – Saint-Pol – Morlaix le 4 novembre 2018

ronde des semi 2018Karine Costuas, Erwann Corre et Luc Legeard ont organisé la 8ème Ronde des “Semi” avec la région Bretagne-Pays de Loire, et géré par Catherine Hallot.

La Ronde des “Semi” s’intègre dans la 46ème édition du semi-marathon international Saint-Pol – Morlaix dans le Finistère.

 

8ème Ronde des “Semi” 2018 – Montage financier

Dépense Recette %
Coût – Prix de revient 1 845 € 0,00 € 100 %
Financement CAES 0,00 € 978 € 53,0 %
Financement Région
0,00 € 0,00 € 0 %
Autre financeur 0,00 € 0,00 € 0 %
Participants 0,00 € 867 € 47,0 %

 

Évènements programmés en 2019

  • 80 ans du CNRS – EKIDEN, Nancy le 12 mai 2019
  • Duo-marathon, Mont-Saint-Michel le 26 mai 2019
  • 18ème Challenge Golf, 30 mai – 2 juin 2019
  • InterCLAS 2019, 7-10 juin 2019
  • 3ème Rencontre VTT Recherche, Aussois 21-26 juillet 2019
  • 12ème Rencontre VTT Recherche, Fréjus 9-13 octobre 2019
  • 28ème Challenge Voile-Recherche, 11-14 octobre 2019
  • 80 ans du CNRS, Marseille-Cassis 27 octobre 2019
  • 9ème Ronde des “Semi” (en attente)

Membres : F. Boller, J. Caparros (Présidente), M. Conin, M. Hemery, F. Révillon, K. Sapin, R. Walter, C. Zimmer

L’année 2018 a été riche en évolution notamment avec la dématérialisation des actions administratives, la refonte totale du site web commencée en 2017 qui a pris ses marques et le début du vaste programme de rénovation du Centre Paul-Langevin d’Aussois.

Ces chantiers sont une occasion de renforcer les liens entre les différentes commissions concernées comme la commission Communication, la commission Solidarité et Handicap, la commission Enfance, la commission Financière.

Le CAES du CNRS a une offre de quelques 1 200 lits dans ses centres de vacances propres et en copropriété. Il s’est attaché, pour favoriser la mixité sociale et augmenter l’offre, à faire des partenariats avec des organismes comme VTF, VVF, ORTF, etc, et ainsi proposer à nos agents des destinations en France et à l’étranger.

En 2018, le secteur Vacances a bénéficié d’un budget de 2 044 k€, il représente 30 % des attributions budgétaires du CAES (en augmentation de 3 %). Une partie commerciale dans le cadre d’accueil de groupes et de séminaires vient compléter cette offre pour notre communauté scientifique.

Innovation en mai et juin 2018, nous avons proposé une période découverte “En mai fait ce qu’il te plait” à Fréjus et à Oléron, durant cette période de faible activité. Nous avons renouvelé cette promotion pendant les vacances de Toussaint à Oléron profitant de la rénovation des gîtes du hameau 2 qui a apporté un confort thermique compatible avec cette saison.

CPL
Hall d’accueil du Centre Paul-Langevin, © Clémence Mermillod

Dans les centres propres du CAES, l’année 2018 a vu le début des travaux du grand projet de rénovation du Centre Paul-Langevin qui doit s’achever en 2019 et l’entretien du patrimoine des autres centres.

A Fréjus, la restauration a été améliorée avec le changement de prestataire et les aménagements divers. Les climatisations ont été changées et les installations électriques et autres ont été mises aux normes incendies. De nouvelles prestations d’animation à la carte ont été proposées ainsi que des concerts le samedi soir.

Oléron : reprise de la rénovation de 3 gîtes du hameau 2 en début d’année par les équipes du centre sur le modèle du gîte témoin rénové en 2017 et en fin d’année 3 autres gîtes ont été réalisés.

Aussois : le chantier de rénovation a commencé en juillet jusqu’en septembre et repris de novembre à mi-décembre pour permettre un accueil des familles des groupes et des séminaires. L’Oérine a accueilli les agents durant la fermeture du CPL.

Les travaux ont porté sur la mise aux normes HS et PMR et la modification des zones d’accueil, des bureaux administratifs, du restaurant, du bar, la création d’une salle de réunion (60-80 personnes), de 2 appartements PMR. Deux chambres témoins, en vue de la rénovation des zones 400/500, ont été réalisées dans cette première tranche.

Maison des Vosges à Basse-Martimpré : couverture de la terrasse, installation de portes coupe-feu, rénovation de la cuisine ainsi que de la salle de bain. Entretien des haies extérieures et réfection de la salle de jeu.

Maison Clément : remplacement de la piscine et amélioration de la connexion wifi, rafraichissement des rideaux et des peintures par Dominique.

2018 l’année des 50 ans de la Vieille Perottine à Oléron

Anniversaire de la Vieille Perrotine à Oléron
Feu d’artifice pour les 50 ans de la Vieille Perrotine, © Vincent Martin

En juin 2018, nous avons fêté les 50 ans de la Vieille Perrotine. Nous avons profité, à l’occasion de l’AG du CAES, du Festival de théâtre et de la journée des professionnels, pour faire participer un maximum d’agents et de personnels à cette journée festive qui eut son point d’orgue avec l’inauguration d’un cadran solaire analemmatique construit par les personnels du centre sous la direction de Philippe Lafon (créateur) et d’un superbe feu d’artifice musical. Ce fut l’occasion de faire partager le festival de théâtre et le travail des professionnels au sein du centre de VVP (idée communication).

L’accueil dans les centres extérieurs a été en légère baisse

 

Les voyages

Voyage au Cambodge

La commission vacances a organisé 2 voyages en 2018. Un voyage au Cambodge en 2 groupes de 22 (TD moyen de 31,45 %) et 23 personnes (TD moyen de 34 %) et un voyage en Equateur pour un groupe de 25 personnes en octobre 2018, 43,38 % de TD moyen, budget de TD de 47 691 €.

On constate une tendance au rajeunissement des participants et à l’augmentation des TD servis.

Les engagements, pris par les élus du mandat actuel, sont consolidés dans la volonté de conserver et d’améliorer les structures patrimoniales, permettant à nos adhérents d’accéder à des lieux de vacances de qualité. La dématérialisation des actions administratives, réservations et questionnaires de satisfaction en ligne… a pour but de faire entrer le CAES dans l’air du numérique pour faciliter les démarches de nos agents.

Carine Cochet

Dans le cadre des conventions signées entre le CNRS et le CAES du CNRS, le CAES gère pour le compte du CNRS les prestations suivantes :

  • Les chèques emploi service universel (CESU)
  • Les chèques vacances
  • Les prêts bonifiés pour l’accession à la propriété
  • Les prêts pour l’amélioration de l’habitat
  • Les prêts bonifiés à l’installation

Les règles de distribution de la bonification et le mode de fonctionnement, appliqués par le CAES dans l’instruction des dossiers, sont définis par le CNRS.

Chaque année, le CNRS octroie des enveloppes budgétaires spécifiques pour ces prestations.

 

  • Les Chèques Emploi Service Universel (CESU)

Au titre de l’année civile 2018, 1 046 agents ont bénéficié des CESU pour un montant global de bonification de 324 407 €.

La bonification accordée aux familles, avec enfants de moins de 4 ans, représente 51 % de l’enveloppe globale, 24 % pour les familles avec enfants de 4 à 11 ans, 18 % pour les familles ayant des besoins ponctuels/urgents ou en situation de handicap, et enfin 7 % pour les familles dans une autre situation.

Contrairement aux  trois années précédentes, où la demande pour les CESU (BPU et handicap) était en constante augmentation, la demande en 2018 pour cette catégorie a enregistré une diminution.

CESU (BPU + Handicap)
Campagne Montant de la bonification Taux d’accroissement
2015 50 748 € 21 %
(par rapport à 2014)
2016 59 337 € 17 %
2017 67 800 € 14 %
2018 59 144 € – 13 %

 

  • Les chèques-vacances

En 2018, 1194 dossiers ont bénéficié d’une bonification. Le montant total de la bonification, concernant les agents CNRS, s’élève à 249 459 €. Cette somme comprend également la ré-émission des chèques-vacances volés (et utilisés) des années précédentes pour une somme de 13 040 €.

Le CAES du CNRS, sur son budget de fonctionnement, distribue également des bonifications aux salariés du CAES. Cette bonification s’élève pour l’année 2018 à 3 881 € et a concerné 17 dossiers.

 

  • Les prêts bonifiés pour l’accession à la propriété(PBAP)

Dans le cadre de la mobilité des agents CNRS, 13 dossiers de prêts bonifiés d’accession à la propriété ont été réglés en 2018, pour un montant total de la bonification de 83 880 €.

 

  • Les prêts bonifiés à l’installation(PBAI)

En 2018, 6 dossiers pour les prêts ont été acceptés pour un montant de bonification de 1 415 €.

Carine Cochet
Responsable Service Secteurs en convention

Cho Yang

2018, une année riche en rebondissements maîtrisés.

Les actions entreprises par le service informatique sur l’année 2018 se sont inscrites dans la continuité des opérations initiées l’année précédente, toujours avec un objectif de performance tant sur le plan logiciel que matériel sans oublier l’accompagnement des utilisateurs.

1- Applications

Développements web

  • L’amélioration de notre outil “AdmiRH” continue avec l’ajout des modules Planning et Présences des statutaires, Gestion des Groupes, Gestion des Services et Déplacements/Réunions à valider.
  • L’espace “Mon compte” et l’outil “CAES Gestion” : de nouvelles fonctions ont été implémentées pour permettre la réservation en ligne de quelques séjours à la Villa Clythia, des voyages organisés par le CAES national. Pour ce faire, nous avons dû reconstruire notre offre en ligne (catalogue vacances, affichage des disponibilités à la journée) sur le site web du CAES.
    En décembre, nous avons aussi permis la gestion dématérialisée du “concours IMAGEMO”.
  • Pour nos partenaires ADAS-Inra et CAES Inserm, nous avons respectivement mis en place les nouveaux services interactifs  Cotisations-Remises et Informations-Partenariat. De nouvelles fonctionnalités spécifiques sont en cours de développement.

Développements GANAEL

  • Nous avons restructuré notre base de données et notre programme pour répondre aux différentes évolutions du moment et offrir davantage de souplesse tant ergonomique que fonctionnelle.
    À titre d’exemple, nous avons aligné la gestion de la fiche agent de GANAEL sur celle qui est faite en ligne (avec la possibilité de charger des pièces justificatives), amélioré notre réservation et facturation vacances “famille et jeunes” basée sur une nouvelle gestion du catalogue vacances.
  • De nouveaux tableaux statistiques ont été mis en place. Ces états extraits de GANAEL sont exploités par le service prestations aux agents, le service comptabilité et la direction du CAES pour mesurer l’activité sociale du CAES.

2- Infrastructure, système et réseaux

  • Installation et configuration de nouveaux postes de travail au siège, dans les villages de vacances et en régions (15 sur 190).
  • Consolidation et sécurisation de tous nos serveurs d’application (33) et de stockage (10).
  • Pour nos CLAS et régions, nous avons pris en charge l’hébergement de leurs sites web (sous WordPress…) avec une gestion de tous les sites qui finissent par “caes.cnrs.fr” sur notre serveur de noms de domaine (DNS).
  • Mise en place de questionnaires en ligne (enquêtes de satisfaction, QVT,…) via l’application Open Source “LimeSurvey”.
  • Pour assurer un meilleur confort aux agents et utilisateurs du CAES, face à l’augmentation du trafic réseau, nous avons :
    – Fait installer une fibre optique dédiée sur le site de Vincennes,
    – Etudié et déployé en interne de nouvelles bornes wifi dites “intelligentes” à la Villa Clythia et à la Vieille Perrotine sur l’île d’Oléron,
    – Amélioré la ligne entre l’accueil et l’îlot central d’Oléron par la pose d’une fibre optique. Ces travaux sont devenus nécessaires pour répondre à l’utilisation croissante des vacanciers et colloques en terme de “bande passante”.
  • Dans les travaux de réfection du Centre Paul-Langevin, l’implication du service informatique s’est portée sur le choix de l’infrastructure réseau à mettre en place et surtout la configuration et l’installation des équipements “actifs” (routeurs, firewall, switches PoE, bornes wifi…)  par nos soins. L’activité du centre étant maintenue durant ces travaux, nous avons aussi dû trouver et mettre en place les technologies adéquates comme la téléphonie Fixe-GSM, un réseau local pour les colloques et les professionnels… occasionnant ainsi plusieurs déplacements sur site.

3- Accompagnement

  • Tout au long de l’année, nous assurons l’assistance et la formation continue des utilisateurs sur les applications et le matériel que nous mettons en place et que nous faisons évoluer. Ceci permet de garantir un bon usage et une meilleure prise en mains des outils.
  • Avec la réforme des règles de l’UE en matière de protection des données (RGPD) en mai 2018, le service informatique est intervenu lors du séminaire dit “les journées des professionnels” qui s’était tenu à Oléron, pour sensibiliser l’ensemble des utilisateurs du CAES. Ceci a permis une bonne compréhension et une adhésion unanime des agents à la charte de bonne conduite mise en place par le SI, conformément aux préconisations de la CNIL. Le relais est pris par une Déléguée à la Protection des Données, nommée par la direction du CAES, qui sera accompagnée par un prestataire.

Cho Yang
Responsable Service Informatique