SNPREES-FO

Cher, Chère Collègue,

Lors de l’élection du conseil d’administration du CAES au printemps 2015, vous avez apporté votre soutien à la liste présentée par le SNPREES-FO, lui permettant ainsi d’obtenir 2 élus. Le SNPREES-FO vous remercie de votre confiance.

Le SNPREES-FO tient également à saluer tout particulièrement ses élues du précédent mandat, Mmes Christiane FAIVRE-AUBRY, Denise BOYMOND et Dominique BALLUTAUD pour leur investissement et leur travail au sein du CA du CAES.

Les nouvelles élues au CA, Mmes Caroline ZIMMER et Agnès RANGER-GOURBIL, auront à coeur de poursuivre leur action tout au long du mandat et tout particulièrement dans le cadre des commissions “vacances” et “communication”.

Le rôle du CAES pour l’accès aux loisirs, à la culture, au sport, aux vacances, pour la solidarité, est plus que jamais indispensable compte tenu des difficultés accrues qui touchent nos collègues dans cette période de crise, et de la baisse de leur pouvoir d’achat.

Les élues FO continueront d’agir auprès de la direction du CNRS, pour qu’elle donne au CAES des moyens suffisants pour remplir ses missions. Malheureusement, en 2015, une fois de plus, le CNRS ne remplira pas ses engagements : accorder au CAES une subvention représentant 1% de la masse salariale du CNRS. Notre revendication reste donc plus que jamais d’actualité. La direction du CNRS n’ayant accepté aucun calendrier pour remplir cet objectif, nous devons rester d’autant plus vigilants. Alors que la situation sociale se dégrade, cette insuffisance a des conséquences aggravées, en particulier pour les jeunes entrants et pour les nombreux collègues travaillant sur contrat à durée déterminée. Par ailleurs la direction du CNRS refuse de prendre en compte nos collègues retraités et il faut rester attentif à ce que tous les personnels en situation précaire soient effectivement comptabilisés pour le calcul de la subvention.

Nos élues au conseil d’administration du CAES agissent également pour que les actions qu’on y développe soient justes et répondent à l’esprit de solidarité et d’entraide que nous défendons, et pour que le CAES garde son indépendance vis-à-vis de la direction du CNRS. Nous serons attentifs pour que les CLAS aient les moyens de développer des activités au plus près des agents, et pour que les familles puissent avoir accès aux activités quels que soient leurs revenus. Le nombre des agents du CNRS bénéficiant des activités du CAES est déjà important ; notre objectif est de l’augmenter, et également d’obtenir un juste équilibre dans l’attribution des moyens.

Enfin, en tant qu’élus au conseil d’administration, et membre invité du bureau national, nous serons attentifs à ce que le conseil d’administration du CAES, qui vous représente, joue pleinement son rôle d’assemblée délibérative, et nous veillerons à la bonne exécution de ses décisions. En tant qu’organisation syndicale défendant les droits des salariés, nous continuerons de veiller au respect des droits des personnes travaillant
au CAES.

Les conditions de travail au CNRS deviennent de plus en plus dures : postes non remplacés, surcharge de travail, objectifs à remplir coûte que coûte, individualisation du travail et compétition entre les collègues, disparition de l’esprit d’équipe au travail. Sur ce terrain, le SNPREES-FO agit quotidiennement. Face à cette situation, Le CAES reste un lieu de convivialité et d’échange, où l’on peut faire des choses ensemble. Nous
nous engageons à le défendre.

N’hésitez pas à vous adresser à vos élues : nous sommes à votre disposition.
Correspondantes : caroline.zimmer@syndicats.cnrs.fr ou agnes.gourbil@univ-lemans.fr